Aller directement au menu principal Aller directement au contenu principal Aller au pied de page

Cas clinique/Clinical case

Vol. 4 No 1 (2024): MTSI-Revue

Sarcoïdose à localisation hépatosplénique : description d’un cas au Centre hospitalier universitaire de Bazzaville, Congo

DOI
https://doi.org/10.48327/mtsi.v4i1.2024.478
Publiée
2024-02-05

Résumé

Hepatosplenic sarcoidosis: description of a case at the University hospital center of Brazzaville, Congo

Sarcoidosis is a multisystem inflammatory disease of unknown etiology. The isolated extrapulmonary form is rare. We report the case of hepatosplenic sarcoidosis in a 29-year-old female patient.

It is a patient with no notable medical history, who was seen in consultation for repeated epistaxis. Clinical examination noted nodular hepatomegaly associated with signs of portal hypertension and splenomegaly. Sedimentation rate, alkaline phosphatase, serum angiotensin converting enzyme, aminotransferases were high. Histological examination of the spleen and liver biopsy noted granulomatous inflammatory infiltration without cancerous lesion or tonsil stones.

This picture is comparable with sarcoidosis, despite the absence of PET scans. The main challenge remains the differential diagnosis with other granulomatoses. Corticosteroid therapy is the first-line treatment, and after splenectomy the patient has achieved clinical and biological stability.

Sarcoïdose à localisation hépatosplénique : description d’un cas au Centre hospitalier universitaire de Bazzaville, Congo

La sarcoïdose est une maladie inflammatoire multisystémique d’étiologie inconnue. La forme extrapulmonaire isolée est rare. Nous rapportons le cas d’une sarcoïdose hépatosplénique chez une patiente de 29 ans.

Il s’agit d’une patiente sans antécédents médicaux notables, qui a été reçue en consultation pour des épistaxis répétées. L’examen clinique a noté une hépatomégalie nodulaire associée à des signes d’hypertension portale et une splénomégalie. La vitesse de sédimentation, les phosphatases alcalines, le taux sérique de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, les aminotransférases étaient élevées. L’examen histologique de la rate et de la biopsie hépatique a noté une infiltration inflammatoire granulomateuse sans lésion cancéreuse et sans caséum.

Ce tableau est compatible avec une sarcoïdose malgré l’absence de PET-Scan. Le principal défi reste le diagnostic différentiel avec les autres granulomatoses. La corticothérapie est le traitement de première intention ayant permis après splénectomie une stabilité clinique et biologique.